Frères de Charité

vatteville-st-martin-novembre-2016

Fête de la Confrérie de Charité  »Saint-Martin »

C’était le dimanche 13 novembre, dès 8 heures, les frères et sœur de charité assistés de leurs conjoints accueillaient les chanteurs de la Chorale de Saint-Pierre les Elbeuf et les  »Charitons » des Confréries Euroises venus en voisins pour le petit-déjeuner d’accueil.

Tous étaient présents à la messe dite par le père Etcheverry en présence de Messieurs Coriton et Bouillon ainsi que Jacques Charron, Maire, entouré de son Conseil Municipal.

Au cours de l’office, les chaperons de Maître et sous-maître étaient échangés pour être remis à Christophe et Marcel.

De nombreux paroissiens nous faisaient également le plaisir de leur présence et tous, après la messe se retrouvaient pour trinquer à l’amitié et à la fraternité.

A l’invitation du Maire et de ses adjoints, les Charitons se retrouvaient le soir pour un apéritif convivial au cours duquel ils remettaient à Monsieur Charron, un chèque pour la fondation du patrimoine destiné à la sauvegarde de l’église, projet très important de la municipalité auquel la confrérie est très attachée, tant pour son aspect patrimonial que cultuel.

Les frères, sœur et conjoints partageaient ensuite le repas concocté avec talent par Christophe le nouveau Maître de Charité et avant de se séparer, tous reprenaient en chœur le chant du pain bénit partagé.

Quelle belle journée !

Gisèle Lemarchand

 

 

L’origine des confréries (on a dit parfois « frèries ») est très ancienne : on en trouve déjà au IVe siècle, en 336 à Constantinople. Les frères de charité se proposaient  d’ensevelir et d’enterrer les morts. Au Ve siècle, à Alexandrie, ils secouraient les malades.

En Normandie, les confréries sont apparues au XIIe, mais les plus anciens statuts connus ne remontent qu’au XIIIe siècle.

  • En 1792, un décret abolit toutes les confréries et confisque leurs biens.
  • En 1801, le Concordat favorise leur rétablissement.

A partir de la Révolution, les biens des confréries sont gérés par les conseils de fabrique. A Vatteville, les personnes gérant les conseils de fabrique ont leurs noms inscrits sur la façade de l’ancien presbytère.

  • En 1905, lors de la séparation de l’église et de l’état, les charités perdent la quasi totalité de leurs revenus.

En Seine-Maritime, il n’existe plus que 5 confréries dont celle de Vatteville-la-Rue qui apparut le 9 septembre 1526.

Dans l’Eure, il existe encore 117 confréries comprenant environ 1000 frères et soeurs.

A Vatteville, les charitons sont au nombre de 9 (1 Maître, 1 Sous-Maître et 6 frères et 1 soeur) :

Adolphe HULIN, Marcel VANZIELEGHEM, Jean-Claude PERCHEPIED, Alain LEMARCHAND, Christophe DALIGAUX, Daoud MOKBEL, Francis LUCE, Paulette PERCHEPIED, Patrick LEMERCIER

Information :

En cas de décès, les familles peuvent s’adresser à  la Mairie (0235962276) qui appelle le Maître ou le Sous-Maître, qui appelle à son tour les autres frères disponibles pour l’inhumation.

 

Messe de la charité en l’église Saint-Martin

La messe de la Confrérie de Charité aura lieu ce dimanche 13 novembre 2016 à 9h30 en l’église Saint-Martin de Vatteville la rue et sera célébrée par le Père Etcheverry, elle sera chantée par l’Orphéon mixte de Saint-Pierre les Elbeuf. Au cours de l’office, les chaperons seront échangés : Christophe deviendra  Maître de Charité après Adolphe, (en remplacement de notre regretté Rémy) et Marcel sera le nouveau Sous-Maître.

Le pain bénit sera partagé et nous aurons une pensée pour celles et ceux que les  »Charitons » auront accompagnées jusqu’à leur dernière demeure au cours de l’année écoulée : Mesdames Pray, Bidault et de Belloy et Messieurs Rondeaux, Henry Duparc et Rémy Duparc.

En présence de Monsieur Charron, Maire, le verre de l’amitié et de la fraternité sera partagé à la salle des fêtes après la messe.

Nous vous invitons tous à participer à cette belle matinée.