Chapelle Saint-Maur

Chapelle st Maur en foretElle existait déjà en 1602. C’était alors un relais pour les chasses royales. Les Vattevillais bénéficiaient d’un droit d’usage de la forêt mais, en échange, devaient exécuter des corvées : surveiller et arrêter les braconniers et les conduire à la prison de Pont-Audemer, porter les viandes au Roi, trouver de la nourriture et de l’eau pour les chiens, fournir le pain, porter l’arc du Roi.

Les habitants étaient intéressés par les battues et il faisait bon vivre dans le voisinage de François 1er, qui d’ailleurs ne dédaignait pas les paysans…et les jeunes filles !

La chapelle d’origine fut détruite en 1767.

En 1880, un petit oratoire fut construit, marquant l’emplacement du Prieuré. Le Prieuré de St Maur, appelé « l’ermitage », formait une enclave en forêt, mais les anciennes constructions ont disparu.

Jadis, l’ermitage St maur était un endroit où culte et superstitions se mêlaient. On y venait en pélerinage pour demander la guérison d’enfants « noués », en formant des noeuds avec les petites branches des arbustes.

Depuis peu de temps, on vient accrocher aux branches des arbres voisins de la chapelle, des bouts de tissus : c’est devenu « l’arbre à loques ».

Depuis 1957, une messe est célébrée le 1er mai, avec la participation de l’Harmonie de Brotonne et des trompes de chasse, lors de la fête communale.

source : Le Patrimoine de … Vatteville la Rue, février 2006