Le Vieux Château

Le chateauDès le Vlème siècle, les seigneurs de Normandie, accompagnés du roi, venaient chasser dans la forêt d’Arelaune.

Vers 1050, Guillaume le Conquérant, pour remercier Robert de Beaumont et sa famille d’avoir combattu à ses côtés, lui donne la forêt et le fief de Vatteville.

Le château daterait de cette époque. C’était un modeste donjon de bois, octogonal, édifié sur une motte féodale. Robert de Beaumont y construisit son château fort entouré de profonds fossés, pour se défendre des envahisseurs.

Walleran de Meulan se rebella contre Henri 1er de Beauclair, Roi d’Angleterre et Duc de Normandie. Lors du conflit qui l’opposa à la « Ligue de Bretonne » (coalition) dont Walleran faisait partie, Henri 1er fit investir le château par les Anglais.

En 1124, Walleran qui était sur place, fut fait prisonnier et le château fut rasé. Rendu à la liberté, il fait reconstruire la forteresse.

Vers 1140, il fait élever dans la basse-cour près du château, une chapelle dédiée à Sainte Marie et une tour polygonale sur la motte féodale.

Il existe une particularité située à la base de l’un des murs : un « opus spicatum » (arêtes de poisson).

Vers 1195, Jean Sans Terre, Roi d’Angleterre, occupa Vatteville : les bâtiments seigneuriaux furent reconstruits.

Jusqu’au Xlllème, la terre et la forêt vont rester propriété de la famille Beaumont-Meulan.

Le château résistera jusqu’aux années 1400, mais ses fortifications deviennent archaïques et inefficaces et cet édifice fut confisqué par le Roi de France.

En 1987, ce site a été protégé et entretenu grâce à l’intervention de la mairie, des adhérents du centre d’histoire sociale de Haute-Normandie, de bénévoles, amis du Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine Normande et des jeunes de Vatteville.

En 1994, le groupe archéologique du Val de Seine, la commune de Vatteville et le Parc Naturel Régional de Brotonne ont favorisé des fouilles dans ce château. Dans le cadre de « Science en Fête », il a été découvert des poteries, des pièces de monnaie, et d’autres objets.

En avril 1996, la motte féodale, la basse-cour et les fossés adjacents ont été inscrits à l’inventaire des monuments historiques.

source : Le Patrimoine de … Vatteville la Rue, février 2006

Les fouilles ont fait l’objet de plusieurs publications de Mme Anne-Marie FLAMBART-HERICHER, Professeur de l’Université de Caen, Basse-Normandie